coup sur le front

Un coup sur le front : les raisons probables et quand appeler un médecin

Lors de vos déplacements à la maison, sur la route ou au travail, vous pouvez connaître des accidents. C’est le cas des coups reçus au front. Généralement, ces chocs sont ignorés ou traités avec légèreté. Cependant, dans certains cas bien définis, vous devez recourir en urgence à un médecin. Si vous désirez avoir plus d’informations, lisez ce qui suit.

Quelles sont les raisons d’un coup sur le front ?

Les chocs au front représentent un facteur du traumatisme crânien. Lorsqu’ils surviennent, la plupart des personnes ne s’inquiètent pas. Pourtant, ces accidents sont à l’origine de plusieurs complications observées au niveau du système cérébral. Les causes d’un coup sur le front sont nombreuses. Il faut citer :

Lire également : Assurance et mutuelle santé sénior : les avantages et les réductions exclusifs pour une retraite sereine

  • les accidents domestiques comme les chutes et les moments d’inattention ;
  • les accidents de la circulation routière : à vélo, à trottinette, à moto et en voiture ;
  • les chocs survenus lors des activités sportives ;
  • les accidents au travail ;
  • et même les agressions.

Quelle que soit la nature du choc, il est nécessaire de prendre des précautions pour éviter toute complication.

Quand appeler un médecin après un coup sur le front ?

Après avoir reçu un coup sur le front, l’accidenté observe des symptômes divers. Ceux-ci varient en fonction de la nature du choc. À titre d’exemple, il faut citer :

Lire également : Tabac et santé : comprendre les risques, trouver le chemin du sevrage

  • des maux de tête incessants ;
  • des vagues d’étourdissement ;
  • des difficultés de concentration ;
  • une somnolence accrue ;
  • une fièvre ;
  • un évanouissement ;
  • des pleurs excessifs chez l’enfant, etc.

Étant donné que chacun des symptômes cités revêt un aspect particulier, le mieux est de se rendre dans l’urgence chez un médecin. Si vous estimez qu’il s’agit d’une légère chute, vous pouvez toutefois passer un appel et expliquer votre cas à votre médecin.

S’il s’agit d’un accident domestique, gardez toujours à l’esprit que la meilleure conduite à tenir est de consulter un professionnel. À défaut d’examens chronophages, vous pouvez juste obtenir quelques comprimés pour faire passer la douleur. Cependant, juste par précaution, le médecin peut vous proposer un examen cérébral.

Que faut-il faire dans un cas d’extrême urgence ?

coup sur le front

Comme vous venez de le comprendre, un coup sur le front peut entraîner une perte de connaissance. Il s’agit là d’un cas de vie ou de mort. Par conséquent, si l’un de vos proches se retrouve dans cette situation, ne perdez aucune minute. Appelez directement les urgences qui se chargeront de vérifier les réflexes basiques. Il s’agit par exemple de :

  • la stimulation du sphincter,
  • l’observation de la réaction de la pupille face à la lumière ;
  • la vérification du tonus des membres, etc.

Si tous les résultats sont convaincants alors les agents de la santé se chargent d’administrer les soins. Par ailleurs, si vous avez reçu des formations en matière de premiers secours, vous pouvez vérifier la tension artérielle et le pouls de la personne souffrante.

Quel est le temps nécessaire pour une récupération ?

Si le choc reçu au front est moins violent, en principe, 48 heures suffisent pour récupérer. Par contre, s’il s’agit d’un accident grave, le patient peut prendre 1 à 3 mois pour se remettre en état.

Toutefois, il faut préciser que cela dépend de la nature de l’accident. En effet, les médecins enregistrent des cas qui vont bien au-delà. Pour faciliter le rétablissement, le patient doit être tenu à l’écart de tout choc émotionnel. De même, il doit observer une bonne hygiène en matière d’alimentation.