La télémedecine pour faire un diagnostic psychiatrique

Aujourd’hui, les nouvelles technologies de l’information et de la communication nous facilitent bien le quotidien. Elles touchent plusieurs secteurs, dont la médecine. On peut se permettre de faire une consultation en ligne. D’ailleurs, pour certains diagnostics comme le diagnostic psychiatrique, on veut être plus dans la discrétion. Avez-vous besoin de faire un diagnostic psychiatrique, mais que vous ne voulez pas pousser les portes d’un cabinet de psychiatre ? La télémédecine peut être une bonne alternative. Dans cet article, faisons le point sur ce diagnostic.

Bien comprendre le trouble psychiatrique

Un sujet atteint d’un trouble psychiatrique n’est pas forcément un fou qui va passer sa journée à crier et à monter sur des chaises. On appelle « trouble psychiatrique », « trouble psychique » ou « trouble mental » l’ensemble des troubles psychologiques engendrant des souffrances, des difficultés et des troubles de comportement. L’origine du trouble psychiatrique est différente d’un sujet à un autre et il en est de même pour les symptômes.

Lire également : Bipolaire : comment vivre avec les crises de colère ?

Les signes d’un trouble psychiatrique

En général, les symptômes d’un trouble psychiatrique se traduisent par un ensemble de pensées, de comportements, d’émotions et de rapports avec l’entourage difficiles et compliqués. Mine de rien, les souffrants ont vraiment des problèmes dans la vie quotidienne. Parmi les signes fréquents d’un trouble mental, on peut citer :

  • Ceux d’ordre émotionnel comme la tristesse, l’anxiété, l’angoisse, l’irritabilité, la peur, le sentiment de dépréciation de soi,
  • Ceux d’ordre cognitif comme les problèmes de concentration, de raisonnement et de mémoire,
  • Ceux d’ordre comportemental comme l’agressivité, les problèmes à s’intéresser dans les activités et à faire les tâches du quotidien et la consommation de certaines substances conduisant à l’addiction,
  • Ceux d’ordre physique comme la fatigue intense, les tachycardies, le manque d’appétit, les maux de tête, les troubles de sommeil et les troubles de comportement alimentaires
  • Ceux d’ordre sensoriel comme les troubles de la perception auditive ou visuelle.

Vous n’êtes pas à l’abri d’un trouble psychiatrique

Même si ces signes vous parlent, vous pouvez toujours nier ce trouble. On peut très bien ressentir un bien-être mental et avoir un trouble psychique et on peut aussi percevoir un mal-être mental sans être touché par un trouble psychique. Sachez qu’une personne sur quatre en Europe est concernée par ces problèmes de santé mentale au cours de sa vie. Homme, femme, jeune, senior et enfants sont concernés. Ce sont les jeunes et les femmes qui sont les plus touchés par le trouble psychiatrique.

A lire aussi : Comment éviter d’attraper la varicelle?

Il est à préciser que la santé mentale évolue pendant notre vie et ce sont différents facteurs, internes et externes qui la modifient. Certains troubles peuvent apparaître à un certain moment de la vie, notamment pendant l’enfance ou l’adolescence, pendant la grossesse ou encore quand on arrive au troisième âge. Ceci dit, les troubles peuvent se présenter sur une certaine période ou s’installer de façon permanente. Pour ne pas tomber dans ce second cas, il faudrait voir un professionnel pour poser un diagnostic psychiatrique. Il est d’ailleurs recommandé de voir un professionnel quand un de ces symptômes se prolonge ou s’aggrave jusqu’à empêcher la poursuite et l’exécution des activités quotidiennes.

Que faire ?

Pour vous rassurer, on vous conseille de discuter de votre ou de vos symptômes et de votre situation avec votre médecin traitant. Il pourra vous faire passer un bilan de santé pour écarter toute maladie physique. Il vous redirigera par la suite vers un psychiatre, un psychologue ou un médecin spécialiste du trouble psychiatrique. Il faut savoir que votre médecin traitant n’est pas apte à faire le diagnostic psychiatrique. Seul le psychiatre peut le faire. Si vous avez honte de pousser les portes du cabinet d’un psychiatre, vous pouvez toujours faire le diagnostique psychiatrique en ligne.

Établir un diagnostic psychiatrique

Que ce soit en ligne ou dans un cabinet, vous serez toujours reçu par des professionnels. Pour l’établissement du diagnostic psychiatrique, ils se réfèrent à des classifications et à des critères proposés par l’Organisation Mondiale de la Santé et par l’Association Américaine de Psychiatrie.

Ce n’est pas en une journée que le psychiatre va vous dire exactement ce qui vous arrive. Il va vous poser mille et une questions et vous faire passer une batterie de tests. Il faut être patient, car les professionnels ont besoin de temps pour poser un diagnostic précis. La difficulté de ce diagnostic réside dans le fait que les professionnels n’ont pas vraiment de critères objectifs et mesurables. Dans les maladies, on les a : on peut par exemple dire que vous êtes atteint du diabète, si vous dépassez un certain taux de glycémie. En santé mentale, on n’a pas de norme de référence. Les patients sont considérés au cas par cas.

La téléconsultation avec un psychiatre

Si vous n’avez jamais eu recours à la télémédecine, on peut comprendre votre réticence. L’établissement du diagnostic psychiatrique en ligne se fait comme l’établissement d’un diagnostic dans un cabinet. Ce sera un psychiatre professionnel qui vous recevra et ce n’est pas un logiciel programmé qui vous posera des questions. En tout cas, vous devez remplir une fiche pour décrire à peu près ce qui vous arrive. On vous demandera par la suite de choisir une date et un horaire pour le rendez-vous.

Avec la télémédecine, on utilise la vidéo. La téléconsultation avec un psychiatre nécessite donc un ordinateur, une tablette ou un smartphone qui est muni d’une webcam. Pour que la consultation en ligne se passe dans la confidentialité, il faut choisir un lieu calme et propice à la consultation. Après la consultation, vous recevrez une ordonnance en ligne.

Rassurez-vous : si vous êtes atteint d’un trouble psychiatrique, on peut très bien vous soigner avec un traitement médicamenteux avec des antidépresseurs, des régulateurs d’humeur ou des antipsychotiques. On peut également vous prescrire un traitement psychothérapeutique.

Il est à préciser tout de même que l’alternative de la téléconsultation n’est pas adaptée dans un cas à caractère d’urgence. Dans cette situation précise, la consultation en cabinet ou dans un service d’urgence psychiatrique est la plus adaptée.