Qu’est-ce que la scarlatine chez l’adulte ?

En médecine, certaines pathologies ou maladies sont décrétées, pour n’affecter que des couches spécifiques de personnes, soit par nature ou à cause des circonstances. L’exemple concret est celui de la scarlatine. Cette dernière est connue pour s’attaquer beaucoup plus à des enfants, de 5 à 10 ans. Cependant, la scarlatine peut aussi affecter des individus âgés. De ce fait, la question de cette maladie chez un adulte reste encore une incompréhension pour certains. Qu’est-ce donc la scarlatine chez l’adulte ? Découvrez-le ici.

Scarlatine : maladie à infection bactérienne

La scarlatine (ou fièvre écarlate) est une maladie de nature infectieuse (en majorité infantile), mais pouvant affecter les personnes adultes. En effet, elle provient d’une bactérie appelée streptocoque bêta-hémolytique du groupe A, qui se transmet par écoulement de liquide biologique (éternuements, postillons, etc.). Pendant longtemps, elle s’est répandue et a causé d’énormes dégâts en France, surtout chez les enfants. Les symptômes permettant de l’identifier sont :

A lire en complément : Bipolaire : comment vivre avec les crises de colère ?

  • l’angine,
  • la forte fièvre et
  • les éruptions cutanées.

En cas de contagion, la maladie se manifeste différemment selon les porteurs. Pour commencer, il se présente rarement chez les enfants de moins de 2 ans. Entre 5 ans et 10 ans, les enfants sont très affectés, surtout s’il s’agit de la première fois. Ils en souffrent, mais contaminent aussi les camarades enfants, proches d’eux. Ensuite, au-delà de 10 ans, la scarlatine présente moins de répercussions, car les porteurs acquièrent une certaine immunité. Enfin chez l’adulte, le danger est encore moindre par rapport à celui d’un enfant. Cependant, à ne pas y porter attention lorsqu’elle survient, même un adulte peut se retrouver avec des complications sanitaires.

Manifestations, conséquences et traitement de la scarlatine chez l’adulte

Les manifestations de la scarlatine chez un adulte sont : une forte fièvre, pouvant atteindre 39°C et suivie de frissons ; une angine occasionnant une difficulté à avaler la salive ou la nourriture et une éruption des tissus cutanés, surtout dans les aisselles, à la figure, au bas de l’abdomen et sur la poitrine. Sans oublier aussi, quelques effluves de céphalées, de colique, de nausées/vomissements et un rougissement vif de la langue. Pour toutes ces manifestations de la scarlatine, des conséquences peuvent découler en cas de complications.

A lire en complément : Quel est le temps d’incubation de la scarlatine ?

Comme conséquences ou complications, il peut s’agir d’une atteinte à des organes vitaux tels que :

  • les reins,
  • le cœur et
  • les articulations.

Pour éviter donc ces complications à un adulte, le meilleur traitement proposé est celui des antibiotiques (pénicilline ou macrolides) pendant une dizaine de jours, régulièrement. Aussi, un isolement du malade est nécessaire pour réduire les contagions.