Qu’est-ce que la scarlatine chez l’adulte ?

En médecine, certaines pathologies ou maladies sont décrétées, pour n’affecter que des couches spécifiques de personnes, soit par nature ou à cause des circonstances. L’exemple concret est celui de la scarlatine. Cette dernière est connue pour s’attaquer beaucoup plus à des enfants, de 5 à 10 ans. Cependant, la scarlatine peut aussi affecter des individus âgés. De ce fait, la question de cette maladie chez un adulte reste encore une incompréhension pour certains. Qu’est-ce donc la scarlatine chez l’adulte ? Découvrez-le ici.

Scarlatine : maladie à infection bactérienne

La scarlatine (ou fièvre écarlate) est une maladie de nature infectieuse (en majorité infantile), mais pouvant affecter les personnes adultes. En effet, elle provient d’une bactérie appelée streptocoque bêta-hémolytique du groupe A, qui se transmet par écoulement de liquide biologique (éternuements, postillons, etc.). Pendant longtemps, elle s’est répandue et a causé d’énormes dégâts en France, surtout chez les enfants. Les symptômes permettant de l’identifier sont :

Lire également : Comment soulager les boutons de la varicelle?

En cas de contagion, la maladie se manifeste différemment selon les porteurs. Pour commencer, il se présente rarement chez les enfants de moins de 2 ans. Entre 5 ans et 10 ans, les enfants sont très affectés, surtout s’il s’agit de la première fois. Ils en souffrent, mais contaminent aussi les camarades enfants, proches d’eux. Ensuite, au-delà de 10 ans, la scarlatine présente moins de répercussions, car les porteurs acquièrent une certaine immunité. Enfin chez l’adulte, le danger est encore moindre par rapport à celui d’un enfant. Cependant, à ne pas y porter attention lorsqu’elle survient, même un adulte peut se retrouver avec des complications sanitaires.

Manifestations, conséquences et traitement de la scarlatine chez l’adulte

Les manifestations de la scarlatine chez un adulte sont : une forte fièvre, pouvant atteindre 39°C et suivie de frissons ; une angine occasionnant une difficulté à avaler la salive ou la nourriture et une éruption des tissus cutanés, surtout dans les aisselles, à la figure, au bas de l’abdomen et sur la poitrine. Sans oublier aussi, quelques effluves de céphalées, de colique, de nausées/vomissements et un rougissement vif de la langue. Pour toutes ces manifestations de la scarlatine, des conséquences peuvent découler en cas de complications.

Comme conséquences ou complications, il peut s’agir d’une atteinte à des organes vitaux tels que :

  • les reins,
  • le cœur et
  • les articulations.

Pour éviter donc ces complications à un adulte, le meilleur traitement proposé est celui des antibiotiques (pénicilline ou macrolides) pendant une dizaine de jours, régulièrement. Aussi, un isolement du malade est nécessaire pour réduire les contagions.

Comment se propage la scarlatine chez l’adulte ?

La scarlatine est une maladie très contagieuse qui se propage rapidement chez les adultes. Elle peut être transmise par la toux ou les éternuements d'une personne infectée, ainsi que par contact direct avec sa salive ou son mucus. La bactérie responsable de cette maladie, Streptococcus pyogenes, se trouve dans le nez et la gorge des personnes infectées. Les gouttelettes respiratoires contenant cette bactérie peuvent rester en suspension dans l'air pendant plusieurs heures et contaminer toute personne inhalant ces particules.

Lorsque vous êtes exposé à quelqu'un qui a la scarlatine, il y a un risque élevé que vous puissiez contracter la maladie si vous n'êtes pas suffisamment protégé. Les adultes peuvent aussi être infectés en touchant des objets contaminés tels que des jouets pour enfants ou des poignées de porte. Si une personne atteinte de scarlatine tousse sur ses mains puis touche un objet commun après sans s'être lavée les mains au préalable, elle peut facilement transférer les bactéries responsables à d'autres personnes qui touchent aussi cet objet.

Pour éviter de contracter cette infection grave, il faut maintenir une bonne hygiène personnelle quotidienne comme le lavage régulier des mains avec du savon et de l'eau chaude pendant environ 20 secondes avant chaque repas et après être allé aux toilettes.

N'oubliez pas qu'il existe un vaccin contre cette maladie qui peut être administré aux adultes à risque élevé tels que les travailleurs médicaux et ceux qui travaillent en milieu hospitalier. Consultez votre médecin pour voir si le vaccin est recommandé dans votre cas particulier afin de réduire encore plus vos chances d'être infecté par la scarlatine.

Comment prévenir la scarlatine chez l’adulte ?

La prévention de la scarlatine chez l'adulte est essentielle pour éviter les complications graves qui peuvent en résulter. Au-delà du lavage régulier des mains, il y a d'autres mesures que vous pouvez prendre pour réduire votre risque d'infection.

Si vous êtes malade ou avez été exposé à quelqu'un qui est atteint de scarlatine, restez chez vous et évitez tout contact étroit avec les autres jusqu'à ce que vous soyez guéri ou jusqu'à ce qu'il soit sûr que vous n'êtes pas contagieux. Si vous travaillez dans un environnement où il y a une forte concentration de personnes (par exemple un hôpital), informez rapidement votre superviseur si vous pensez avoir attrapé la maladie.

Maintenez une bonne hygiène personnelle telle que se brosser régulièrement les dents et se raser quotidiennement. Vous devriez aussi éviter de partager des articles personnels tels que des serviettes et des brosses à dents avec des personnes infectées.

Il faut nettoyer régulièrement toutes les surfaces fréquemment touchées telles que les poignées de porte, les interrupteurs lumineux et les claviers d'ordinateur avec un désinfectant approprié afin de minimiser le risque d'infection par contamination croisée.

Assurez-vous toujours que vos vaccinations sont à jour car cela peut aider à prévenir l'apparition ou la propagation rapide du virus responsable de la scarlatine chez l'adulte ainsi qu'une série d'autres infections potentiellement dangereuses.

Si, après avoir observé ces conseils simples durant plusieurs semaines, vous commencez à ressentir des symptômes de la scarlatine tels qu'une éruption cutanée ou une fièvre, il faut consulter immédiatement afin de recevoir les soins appropriés. Plus vite elle sera traitée, moins l'infection aura le temps de se propager et d'entraîner des complications potentiellement graves.