Comment l'ovulation douloureuse affecte-t-elle le cycle menstruel ?

Pour toutes les femmes, l’ovulation est l’une des grandes étapes du cycle menstruel. Elle se manifeste 14 jours après le premier jour du cycle. Toutefois, si au cours de cette étape, la majorité des femmes ressentent de légers picotements au niveau du bas ventre, pour d’autres tel n’est pas le cas. En réalité, pendant l’ovulation, certaines femmes ressentent des douleurs vives au niveau du bas-ventre et une sensation de malaise. Cependant, serait-il possible que l’ovulation douloureuse affecte le cycle menstruel ? Alors, découvrez dans cet article la réponse à cette interrogation.

Qu’est-ce que l’ovulation ?

Comme mentionnée, ci-dessus, l’ovulation est l’une des grandes étapes du cycle menstruel. Mais pour plus de précision, retenez que l’ovulation est l’étape la plus fertile du cycle. Pendant l’ovulation, l’ovaire libère un ovule qui va se loger au niveau des trompes de Fallope en attente d’être fécondé.

A voir aussi : Comment savoir si je suis vierge sans consulter un médecin : intimité et auto-examen

Si au bout de deux à trois jours, l’ovule n’est pas fécondé par un spermatozoïde ce dernier est détruit. Il sera ensuite éliminé de l’organisme sous forme d’écoulement sanguin.

Quel lien entre ovulation douloureuse et cycle menstruel ?

La plupart du temps, les femmes normalisent l’ovulation douloureuse, pour beaucoup d’entre elles l’ovulation fait mal. Mais ce fait n’est pas vérifié, car l’ovulation douloureuse peut causer de grands dommages sur le cycle menstruel. Si la concernée ne consulta pas au sujet des douleurs, les problèmes liés à la fertilité peuvent être détectés au fil des ans.

A découvrir également : Mutuelle Vivinter : avantages, tarifs et avis pour votre couverture santé

Lorsque les douleurs sont violentes et fréquentes, il est possible que vous saigniez deux à trois jours. Cela présente déjà un dérèglement dans le cycle, car aucun écoulement sanguin ne devrait avoir lieu à ce moment précis.

En outre, l’ovulation douloureuse peut conduire à un gonflement de l’ovaire. Cette action entraîne d’autres dommages tels que la rupture d’un follicule ou d’un vaisseau sanguin. Dans ce cas, de légers saignements et des symptômes prémenstruels apparaissent. Par conséquent, on peut toutefois assister à un dysfonctionnement du mécanisme naturel du cycle menstruel (grossesse extra-utérine, arrêt d’écoulement sanguin).

Néanmoins, sachez qu’une ovulation douloureuse peut cacher la présence des kystes ovariens ou l’endométriose. Ici, il y a de fortes chances que le cycle menstruel du patient peut présenter des anomalies (crampes menstruelles intenses, cycle plus long, écoulement sanguin sur plusieurs jours).

Quels sont les symptômes d’une ovulation douloureuse ?

L’ovulation douloureuse se manifeste de plusieurs manières. L’un des symptômes les plus courants est cette douleur lancinante ressentie depuis l’échine dorsale jusqu’au niveau du bas ventre. Ensuite, vous avez cette sensation d’être constipé, une envie soudaine d’éliminer les gaz intestinaux et l’apparition des crampes aigües. Sans oublier les douleurs musculaires et les changements d’humeur (déprime, stress, irrité…).

Ces différents symptômes peuvent ne pas apparaitre d’un coup, mais apparaissent au fur et à mesure que le processus évolue. Tous les symptômes présentés ci-dessous peuvent durer tout le long de l’ovulation ou pas. En réalité, la durée varie selon chaque femme, certaines perçoivent ces douleurs au début de l’ovulation ; d’autres femmes les ressentent en fin d’ovulation. Il est de même pour les symptômes de l’ovulation douloureuse. Chaque femme est unique, de ce fait les symptômes d’une ovulation douloureuse varient d’une femme à une autre.