A partir de quel taux le cholestérol est-il dangereux ?

Le cholestérol est une substance lipide indispensable au bon fonctionnement de l’organisme humain. À cet effet, il est essentiel à la fabrication de vos cellules et de vos hormones. Ainsi, vous devez suivre son évolution pour qu’il ne soit pas néfaste pour votre état de santé. À travers cet article, découvrez le seuil à ne pas franchir pour le maintien de votre santé.

Définition de cholestérol

Le cholestérol est un composant indispensable des membranes de la cellule. En pratique, il sert à fabriquer toute une série d’hormones mais également des selles biliaires, indispensables pour la digestion. Aussi, il existe deux sources de cholestérol. L’un vient du foie et l’autre provient de votre alimentation. Par ailleurs, il existe deux types de cholestérol :

Lire également : Maîtrisez vos envies gourmandes avec ces astuces contre les fringales et le grignotage compulsif

Le cholestérol LDL

Il voyage du foie et de l’estomac vers l’intestin. Il passe alors dans la circulation sanguine et est : transporté jusqu’aux tissus du corps. En excès dans le sang, il peut s’accumuler sur les parois des vaisseaux et entrainer un rétrécissement des artères. C’est pourquoi ce type de cholestérol est : nommé « mauvais cholestérol ». Lorsqu’il y a trop de cholestérol LDL dans le sang, on parle de cholestérol élevé.

A lire également : Quels sont les meilleurs moyens de maintenir une alimentation saine

Le cholestérol HDL

Il passe aussi dans la circulation sanguine au niveau de l’intestin. Contrairement au LDL, il retourne ensuite vers le foie où il est dégradé. C’est pour cela que le cholestérol HDL est : connu comme « le bon cholestérol ». Il est considéré comme un éboueur qui ramène le mauvais cholestérol de la périphérie vers le foie. Plus il y en a dans votre organisme et plus, vous êtes protégés contre l’encrassement des artères.

Quel est le seuil du taux de cholestérol à ne pas franchir ?

Pour connaitre votre taux de cholestérol, faites une prise de sang. Au regard de vos analyses, deux choses sont importantes à étudier. Il s’agit de l’équilibre entre le bon et le mauvais cholestérol et de l’ensemble des facteurs de risques. Car le même niveau de LDL a un rôle très différent suivant l’âge et l’état de santé du patient. De ce fait, le seuil du taux de cholestérol à ne pas franchir est fonction de la condition physique du patient.

Un taux de cholestérol trop élevé est un facteur de risque important des maladies cardiaques. De ce fait, il est : conseillé de conserver un taux de cholestérol total, inférieur à 2 grammes par litre. Et ce, avec un taux de mauvais cholestérol inférieur à 1,6 g/litre. Quant au bon cholestérol, il doit être : compris entre 0,35 g/litre et 0,60 g/litre. Si le patient présente un ou plusieurs facteurs de risque, le mauvais cholestérol est : limité à 1,3 g/litre.

Les différents types de cholestérol à connaître

Vous devez comprendre les différents types de cholestérol présents dans notre organisme. En effet, le cholestérol se divise en deux catégories distinctes : le bon et le mauvais cholestérol.

Le bon cholestérol, aussi connu sous le nom de HDL (High-Density Lipoprotein), joue un rôle crucial pour notre santé cardiovasculaire. Il agit comme un véritable balayeur en éliminant l'excès de cholestérol présent dans nos artères et en le transportant vers le foie où il sera ensuite éliminé par l'organisme. Avoir un taux élevé de HDL est donc bénéfique car cela réduit significativement les risques d'affections cardiaques.

À l'inverse, nous retrouvons le mauvais cholestérol ou LDL (Low-Density Lipoprotein). Ce dernier a la fâcheuse tendance à s'accumuler sur les parois des artères, formant ainsi des plaques d'athérome qui peuvent entraver la circulation sanguine. Un excès de LDL peut conduire à divers problèmes cardiovasculaires tels que l'hypertension et même des accidents vasculaires cérébraux.

Un autre type important à mentionner est celui des triglycérides. Les triglycérides sont une forme spécifique de graisse que l'on trouve dans notre sang et qui proviennent principalement de notre alimentation. Si leur niveau dépasse une certaine limite, cela peut augmenter considérablement les risques associés aux maladies cardiovasculaires.

Il devient primordial de surveiller attentivement notre taux de cholestérol, en particulier le mauvais cholestérol (LDL) et les triglycérides. Des valeurs élevées peuvent être le signe d'un déséquilibre dans notre alimentation et notre mode de vie, nécessitant une intervention médicale ou des ajustements dans nos habitudes quotidiennes.

Il faut souligner que le taux idéal de cholestérol peut varier selon différents facteurs tels que l'âge, le sexe, les antécédents familiaux et la présence d'autres problèmes de santé. Il est donc recommandé de consulter un professionnel de santé pour obtenir une analyse précise et individualisée afin d'évaluer votre risque cardiovasculaire.

Connaître les différents types de cholestérol présents dans notre corps nous permet d'avoir une meilleure compréhension des enjeux liés à notre santé cardiovasculaire. En agissant sur nos habitudes alimentaires et en adoptant un mode de vie sain, il est possible d'influencer positivement ces niveaux pour préserver au mieux notre bien-être général.

Les risques pour la santé liés à un taux de cholestérol élevé

Un taux de cholestérol élevé peut avoir des conséquences néfastes sur notre santé. Les risques associés à un excès de mauvais cholestérol (LDL) sont multiples et doivent être pris au sérieux.

Les dépôts de cholestérol accumulés dans les artères peuvent entraîner une réduction du flux sanguin vers le cœur. Cela peut provoquer une angine de poitrine, caractérisée par des douleurs thoraciques lors d'un effort physique intense ou même au repos. À long terme, si ces dépôts continuent de se former et bloquent complètement l'artère coronaire, cela peut conduire à un infarctus du myocarde.

L'excès de mauvais cholestérol augmente considérablement le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC). Lorsqu'une plaque d'athérome se forme dans une artère qui alimente le cerveau en sang oxygéné, il y a un risque que celle-ci se rompe ou qu'un caillot s'y forme. Si la circulation sanguine vers une partie spécifique du cerveau est altérée ou interrompue pendant suffisamment longtemps, cela peut entraîner des dommages irrémédiables voire la mort des cellules nerveuses.

Au-delà des complications cardiovasculaires majeures mentionnées ci-dessus, un taux élevé de cholestérol est aussi lié