L’herpès qu’est-ce que c’est ?

L’herpès est une maladie virale et contagieuse. Le virus existe sous deux formes, l’herpès simplex type 1 (HSV1) et l’herpès simplex de type 2 (HSV2) et provoque des brûlures, croûtes et démangeaisons. L’herpès peut se trouver à différentes parties du corps et à un nom spécifique en fonction de l’endroit où il est décelé.

Les Différentes formes d’herpès

L’herpès labial

L’herpès labial est l’herpès situé au niveau de la bouche, on parle souvent de bouton de fièvre. Il forme alors un bouton avec une croûte disgracieuse au niveau des lèvres.

A découvrir également : Où a-t-on mal quand on a un cancer du pancréas?

L’herpès génital

L’herpès peut être aussi localisé au niveau des parties génitales, on parle alors dans ce cas de l’herpès génital, C’est une infection sexuellement transmissible donc lors de rapports sexuels. Elle peut être très douloureuse et très pénible pour la personne infectée.

L’herpès oculaire

L’herpès est ici situé sur l’œil. Il ressemble alors à l’herpès labial mais diffère de sa localisation sur le corps. On parle dans ce cas d’herpès ophtalmique.

Lire également : Examen de la peau : nécessité de se dévêtir chez le dermatologue ?

Comment attrape-t-on l’herpès ?

L’herpès se transmet au contact, ainsi lors d’un baiser par les lèvres, ou lors de rapports sexuels une personne ayant de l’herpès peut transmettre à son partenaire le virus. Le virus peut aussi atteindre une autre partie du corps que celle toucher. L’herpès est une infection virale contagieuse notamment à cause du fait quel reste silencieuse chez l’individu la plupart du temps. Elle se transmet donc facilement à cause de ce caractère silencieux car une personne n’ayant pas de symptôme peut quand même transmettre le virus. Une fois attrapé le virus de l’herpès reste à vie dans l’organisme. Bien évidemment, les symptômes partent mais le virus reste à l’état dormant et peut revenir dans des cas précis de stress ou de fatigue général du corps.

Quels sont les symptômes de l’herpès ?

Comme on a pu le voir, souvent l’herpès est asymptomatique, mais pas tout le temps. L’herpès labial entraine l’apparition de vésicule qui forme ensuite des croûtes. S’associe à ces symptômes des brulures, des démangeaisons ainsi que des maux de tête, de la fièvre et de la fatigue. Pour l’herpès génital, les mêmes symptômes sont présents à l’exception des vésicules et de la croûte. Cependant, il crée des ulcères au niveau génital ou anal, des douleurs corporelles et de l’adénopathie.

Quel traitement contre le virus de l’herpès ?

Comme le virus de l’herpès ne peut disparaitre complètement de l’organisme, les traitements actuels visent à diminuer la durée de la poussée d’herpès et de la contagiosité. Il existe ainsi des méthodes pour faire partir une poussée d’herpès rapidement. Pour cela des médicaments antiviraux sont prescrits la plupart du temps. On peut citer les deux plus utilisés, le Aciclovir en pommade pour traiter les deux formes d’herpès et le Valaciclovir en voie orale. Le traitement est en général utilisé dès les premières apparitions de symptômes.

Que faire si j’ai de l’herpès ?

Pour éviter de contaminer les autres personnes avec de l’herpès, il est important de ne pas toucher la zone contaminée, de se laver les mains, et de ne pas partager d’affaires (serviette, couvert, téléphone). Éviter les contacts physiques.

Les risques de transmission de l'herpès pendant les rapports sexuels

Les rapports sexuels sont un moyen fréquent de transmission de l’herpès. Les virus peuvent être présents dans le liquide séminal et les sécrétions vaginales. Par conséquent, il faut utiliser des préservatifs lors des relations sexuelles pour éviter la propagation du virus.

Même en utilisant un préservatif, le risque de transmission n’est pas totalement éliminé. Effectivement, l’herpès peut être présent sur une partie non couverte par le préservatif (comme les parties génitales externes) ou encore pendant la pratique du sexe oral où la protection est rarement utilisée.

Pour réduire encore plus les risques de transmission lors des rapports sexuels, il est recommandé d’éviter toute relation sexuelle si une personne a une poussée d’herpès active à ce moment-là. Il faut attendre que toutes les croûtes soient tombées avant de reprendre une activité sexuelle normale.

Il faut faire des tests VIH car les personnes atteintes d'herpès peuvent avoir plus facilement contracté le VIH s'ils ont été exposées au virus avec un ulcère herpétique fracturant qui facilite sa pénétration dans l'organisme.

Les mesures préventives pour éviter l'herpès

Il existe plusieurs mesures préventives pour éviter l'herpès. Vous devez vous rappeler que le virus peut être transmis même en l'absence de symptômes visibles. Il faut donc prendre des précautions si vous ou votre partenaire avez déjà été infecté par le virus.

La meilleure façon de réduire les risques est d'éviter tout contact avec une personne atteinte d'un herpès actif. Si une telle situation ne peut pas être évitée, comme dans le cas des partenaires sexuels à long terme, il est possible de réduire les risques grâce à certaines mesures :

• Utiliser un préservatif lors des rapports sexuels : même s'il n'est pas totalement fiable contre la transmission du virus Herpes Simplex (HSV), cela permet quand même de limiter les risques.

Éviter tout contact direct entre la bouche et les parties génitales pendant les relations sexuelles.

• Utiliser du lubrifiant : cela aide à éliminer toute friction qui pourrait endommager la peau et facilite ainsi l'infection.

• Se faire vacciner : bien qu'il n'y ait actuellement aucun remède contre l'herpès, certains vaccins sont disponibles pour aider à prévenir sa propagation. Le vaccin ACAM529 est en cours d'étude clinique chez l'être humain.

Il faut savoir que même avec toutes ces mesures préventives prises en compte, aucun moyen ne garantit une protection totale contre le HSV1 ou HSV2. Les personnes qui sont conscientes d'avoir été exposées au virus doivent être attentives à tout signe d'herpès et consulter un médecin dès l'apparition des premiers symptômes.